Amala Dianor

Après un parcours de danseur hip hop, Amala Dianor intègre en 2000 le cursus de formation de l’École supérieure de danse contemporaine du CNDC d’Angers. Il travaille comme interprète pour des chorégraphes aux univers très différents (hip hop, néo-classique et contemporain) tels que Régis Obadia, Roland Petit, Abou Lagraa, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek, et Emanuel Gat. Au fil de toutes ces années, Amala Dianor construit son écriture : il glisse d’une technique à une autre avec virtuosité, mais c’est surtout la rencontre de ces mondes qui l’attire. « J’adore transgresser les codes, les esthétiques et voir ce que cela donne. » Il conçoit ses premières chorégraphies au sein du Collectif C dans C, avant de fonder sa propre compagnie en 2012. Le répertoire de la compagnie compte à ce jour une quinzaine de pièces, du solo à la pièce de groupe. En 2020, il est chorégraphe invité sur Urgence, une création transverse théâtre-danse de la Cie HKC, qui verra le jour à la Biennale de la danse 2021. Le chorégraphe prépare également la création de Point Zéro, un trio qu’il interprète avec ses amis danseurs (et chorégraphes) Johanna Faye et Mathias Rassin, pour le prochain Festival Sens Dessus Dessous 2021.

Amala Dianor s’engage parallèlement pour la formation de danseurs pré-professionnels en France puis en Afrique de l’Ouest avec le projet Siguifin, création collective avec Ladji Koné, Alioune Diagne et Naomi Fall, dont la Première aura lieu à Suresnes Cités Danse en 2021. La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la DRAC Pays de la Loire, soutenue par la Région Pays de la Loire et la Ville d’Angers. Elle bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas depuis 2020. Amala Dianor est artiste associé à La Maison de la danse de Lyon, Pôle européen de création, pour la saison 2020-21.

 

Crédit photographique : Benoîte Fanton